Traduction de l’article du blog de MovNat intitulé “6 Signs Humans are Weaker than Ever (and what to do about it)”, publié le 29 novembre 2020.

Visuel traduit et créé par Wolf Movement

Par Danny Clark, Directeur de Performance MovNat & Maître instructeur

Nous parcourons la planète en tant qu’Homo sapiens depuis environ 200 000 ans, mais cela ne signifie pas que les aspects clés de notre physiologie n’ont pas radicalement changé au cours de notre histoire. En fait, la recherche moderne parle de changements importants dans notre santé et notre performance au fil du temps et ces changements sont amplifiés au cours des générations plus récentes.

Certains diront que ces changements vers l’affaiblissement – qui incluent non seulement notre force physique, mais aussi la fonction de nos organes vitaux et de notre cerveau – étaient nécessaires à mesure que notre espèce inventait des technologies clés. Cependant, la recherche indique résolument que notre santé, notre bien-être et nos performances individuels en souffrent.

Par conséquent, le but de cet article n’est pas de dénigrer les conditions qui ont créé ces faiblesses, mais plutôt de prendre du recul et d’offrir des informations pratiques qui peuvent aider à unifier la vitalité humaine personnelle avec le monde technologique moderne.

Voici 6 signes clés qui montrent que les humains s’affaiblissent, et comment y remédier.

Diminution de la force de préhension (saisie)

Le titre de cet article (en anglais) est on ne peut plus clair : « Les hommes de la génération Y sont nettement plus faibles que leurs pères. » Cette déclaration audacieuse a été inspirée par une étude dans laquelle les chercheurs ont comparé les mesures de la force de préhension des hommes et des femmes sur quelques générations [1]. Cela semble sensé, car nous sommes passés des champs aux amphithéâtres d’université. Mais, outre le fait que cela soit un indicateur clair de la faiblesse de la main, la force de préhension a longtemps été utilisée comme un indicateur d’autres capacités physiques, telles que le soulevé de terre, la lutte et l’escalade. Et, il n’y a aucune preuve qui indique que les gens ne peuvent pas être physiquement forts et habiles, tout en se développant intellectuellement (en fait, être en bonne forme physique influe sur l’amélioration des performances scolaires chez les enfants pré-adolescents [2]).

Comment y remédier :

  • Incorporez plus de mouvements d’escalade à votre entraînement, comme vous suspendre, vous balancer et surmonter des obstacles.
  • Ramassez et transportez des roches, bûches ou d’autres objets naturels moyennement lourds sur de courtes distances lors de randonnées et de promenades dans la nature.
  • Grimpez aux arbres.
  • Apprenez un art martial et/ou suivez l’un de nos cours de Combatives et intégrez certains des exercices dans votre routine d’entraînement.
Diminution de la capacité pulmonaire

Vos poumons pourraient aussi bien être un muscle, car ils sont un indicateur clé de la performance physique. Et, sans surprise, le volume pulmonaire est un indicateur moins connu de santé et de longévité. Les chercheurs d’une étude particulière ont découvert que la « capacité vitale forcée » (c’est-à-dire le volume pulmonaire) était un prédicteur de mortalité, toutes causes confondues, parmi les populations fumeuses et non-fumeuses [3]. Bien que peu d’études comparent les évolutions du volume pulmonaire au cours de notre histoire, on peut en déduire sans risque que les exigences historiques d’un mode de vie qui nécessitait beaucoup plus de travail physique rendaient obligatoire un volume pulmonaire sain.

Comment y remédier :

  • Apprenez à mieux respirer grâce aux techniques de respiration abdominale.
  • Augmentez votre capacité globale de travail avec des entraînements de moyenne et longue durée qui stimulent les adaptations aérobies. La course et la marche sont des mouvements classiques, mais les combos MovNat peuvent également être conçus pour privilégier le système aérobie.
  • Faites davantage de randonnées et d’excursions en plein air.
  • Participez à plus de tâches ménagères et menez une vie généralement plus active.
Diminution de la force osseuse

Si nos os avaient des biceps, ils auraient l’air assez chétifs par rapport à ceux d’une époque révolue. Et, bien sûr qu’ils en ont, puisque les os sont, aux côtés de nos muscles, une partie intégrante de notre capacité à bouger, à rester debout et à résister aux blessures. Selon les recherches, nous perdons une résistance osseuse substantielle – avec jusqu’à 20% de masse en moins que nos ancêtres [4]. Cette tendance à la réduction de la masse osseuse est l’un des signes les plus concluants de l’affaiblissement de notre espèce. Cela nous prépare également à une foule de problèmes progressifs à mesure que nous vieillissons, comme l’ostéoporose, un risque accru de mortalité associé à une chute et une dépendance plus générale.

Comment y remédier :

  • Assurez-vous que des compétences de manipulation (c.-à-d. soulever, porter, lancer, attraper) sont incluses dans votre programme d’entraînement.
  • Incorporez du saut dans votre style de vie et votre routine d’entraînement, en vous assurant que des techniques sûres sont utilisées pour optimiser l’atterrissage.
  • Assurez-vous de courir à des rythmes variables, y compris des sprints occasionnels.
  • Utilisez des principes d’entraînement pour vous assurer d’obtenir la bonne dose de stimulation sans vous surentraîner ni vous blesser.
Diminution de la capacité mentale

Dans le domaine des neurosciences évolutives, les chercheurs ont essayé de comprendre pourquoi notre mode de vie sédentaire moderne conduit à la dégénérescence des capacités mentales au cours d’une vie. Leur modèle de « capacité adaptative » suggère que nos cerveaux ont été conçus pour gérer « l’activité aérobique cognitivement stimulante » requise pour la recherche de nourriture et la chasse [5]. En l’absence de cette stimulation basée sur le mouvement, notre cerveau diminue son fonctionnement afin de conserver de l’énergie. En bref, le fait de rester stationnaire et de regarder nos écrans nous place en deçà de notre potentiel mental, tout en nous exposant à un risque élevé de maladies dégénératives à mesure que nous vieillissons.

Comment y remédier :

Diminution de la force du pied

En tant que fondement de votre corps, la force et l’intégrité de vos pieds importe vraiment. À tel point que la fonction de tout ce qui se trouve au-dessus en dépend. Certaines preuves de la baisse de la force de nos pieds se trouvent dans l’industrie en plein essor des orthèses, qui est un marché avec une rapide tendance à la hausse [6]. De plus, une étude publiée par le professeur de Harvard Daniel Lieberman et al. ont comparé la force et la raideur du pied entre les hommes des régions rurales du nord-ouest du Mexique et les hommes des zones urbaines des États-Unis. Il a constaté que les hommes au Mexique qui vivaient peu chaussés – un peu comme nos ancêtres – avaient moins d’incidences de pieds plats et donc moins de risques de développer des troubles communs, tels que la fasciite plantaire, l’arthrose du genou et des fractures de stress du pied [7].

Comment y remédier :

  • Passez plus de temps pieds nus, debout et en marchant.
  • Renforcez naturellement la force de votre pied en travaillant sur les mouvements au sol, la démarche et l’équilibre, tels que proposés par le système de progression de MovNat.
  • Travaillez sur votre technique d’atterrissage en saut, en développant la force excentrique de votre pied.
  • Évoluez progressivement vers des chaussures plus minimalistes, comme indiqué par notre amie Katy Bowman dans son livre Whole Body Barefoot.
Diminution de la mobilité

Alors que la plupart des gens associent le mot « mobilité » à la flexibilité, chez MovNat, nous sommes d’accord avec la définition de Merriam Webster de la mobilité comme étant « l’aptitude ou la capacité de se déplacer ». Par conséquent, la mobilité ne consiste pas seulement à être flexible, mais plutôt à disposer d’une amplitude de mouvements, de coordination et de forme physique pour exécuter des tâches du monde réel.

Comme nous l’avons montré jusqu’ici, la faiblesse est un problème plus important que le simple fait de ne pas être assez fort pour soulever une barre ou un rocher lourd. En fait, la diminution de tous les attributs mentionnés ci-dessus est vraiment un sous-produit du problème fondamental : notre manque de capacité de mouvement. À ce titre, le signe le plus alarmant que les humains sont plus faibles que jamais est la perte de notre capacité à bouger ; notre aptitude physique, c’est-à-dire notre capacité à effectuer des tâches vitales pour notre survie et notre bien-être.

La tendance à la sédentarité et à une incompétence de mouvements n’est pas nouvelle, c’est plutôt une évolution que le jeune officier de marine français, Georges Hébert, observa au début des années 1900. Hébert a servi dans des situations de catastrophe où il a vu des personnes incapables d’exécuter les tâches les plus vitales – comme être en mesure de transporter une autre personne en sécurité ou de se hisser dans un radeau. D’autre part, il a beaucoup voyagé à travers le monde et a été impressionné par le développement physique et les capacités motrices des peuples autochtones, écrivant :

« Leurs corps étaient splendides, flexibles, agiles, habiles, endurants, résistants et pourtant ils n’avaient d’autre professeur en gymnastique que leur vie dans la nature. »

Comment y remédier :

  • Élargissez votre routine d’entraînement pour vous concentrer sur des compétences de mouvement et une capacité de travail dans tous les domaines de mouvement naturel définis ici.
  • Inscrivez-vous à une forme d’éducation physique plus fondamentale : MovNat, un système modernisé qui étend, entre autres, le travail de la « Méthode Naturelle » d’Hébert. Travaillez avec un coach qualifié pour vous créer une voie ou responsabilisez-vous avec notre programme de certification professionnelle.
    • Certification niveau 1
    • Certification niveau 2
    • Certification niveau 3
    • Certification Combatives
    • Certification Aquatics
  • Utilisez nos benchmarks niveau par niveau, ou ceux trouvés dans nos tests de certification, pour développer progressivement votre compétence physique.
  • Passez plus de temps dans la nature, hors des sentiers battus et affrontez les obstacles que l’on ne trouve que dans les environnements naturels.

En conclusion, nous pouvons faire beaucoup pour renforcer notre force, notre résilience et notre vitalité globale malgré les défis de la vie moderne. Et cela commence en restaurant notre capacité à bouger de la manière dont nous sommes censés le faire… naturellement !

Sources :

  • [1] Fain, Elizabeth et. al, “Comparative study of millennial grip and lateral pinch strength with the norms” Journal of Hand Therapy, 29 (2016) 483-488
  • [2] Hillman, Charles, et al, “The role of aerobic fitness in cortical thickness and mathematics achievement in preadolescent children” PLOS (2015)
  • [3] Strachan, David P et.al, “Ventilatory function as a predictor of mortality in lifelong smokers and non-smokers: evidence from large British cohort studies.” Epidemiology Research, 7 (2016)
  • [4] Timothy M. Ryan and Colin N. Shaw, “Gracility of the modern Homo sapiens skeleton is the result of decreased biomechanical loading” Proceedings of the National Academy of Sciences, 112 (2014) 372-377
  • [5] Raichlen, David et al, “Adaptive Capacity: An evolutionary-neuroscience model linking exercise, cognition, and brain health” Trends Neuroscience, 40 (2017) 408-421
  • [6] https://www.prnewswire.com/news-releases/foot-orthotic-insoles-market-to-reach-35-usd-billion-by-2020-570502031.html
  • [7] Lieberman, Daniel et al, “Foot strength and stiffness are related to footwear use in a comparison of minimally vs. conventionally shod populations. Nature, Feb 2018

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *