Me voilà à mon cinquième Wwoofing, et mon premier au Portugal ! (Oui il n’y a pas d’article #4 mais j’en parle ici)

Au départ, je pensais plutôt utiliser la plateforme Workaway pour trouver un lieu où je pourrais travailler en permaculture. En effet, pour le Wwoofing, il faut payer un abonnement pour chaque pays alors que Workaway permet de rechercher dans le monde entier en ne payant qu’une seule fois.

Mais après plusieurs prises de contacts via le site et aucune réponse (5 projets contactés, un seul retour pour dire que le projet n’était plus actif), je me suis tourné vers le joli site de Wwoofing au Portugal pour avoir un retour positif en un jour. Je dirais que c’était un signe pour que j’aille à la Casa dos Amigos !

Me voilà donc parti pour la « région » de l’Alentejo (le Tejo étant une rivière, il s’agit de la partie au sud de cette dernière) que j’ai rapidement visité en passant par Evora et Beja pour atterrir vers Pereiro Grande. L’Alentejo c’est un peu les Ardèche portugaises, plein de projets alternatifs (dont le très célèbre Tamera) et une orientation politique très à gauche. Bref, sympa quoi 🙂

Je suis donc arrivé le 1er avril dans la vallée de la Casa dos Amigos, le projet de mon hôte Michael, après 800m de descente… sportive. 12 hectares de terrain, une grande partie étant une forêt de chênes-lièges (une spécialité du coin), un lac qui a été créé au début du projet, une vieille maison typique en terre (Taipa), et le calme.

Pour le « reste », une vallée est en cours de reforestation avec la plantation de plusieurs arbres (fruitiers ou non), arbustes, arbrisseaux. Il y a également plusieurs potagers en permaculture, selon les saisons (l’été dans cette région ça peut atteindre les 50°…), une source d’eau potable, plusieurs caravanes (dont une qui m’a été confié), des fours solaires sans électricité, une machine à laver low-tech, et six chats.

Je suis arrivé au début du printemps, il y avait beaucoup de parcelles à nettoyer afin de pouvoir planter les prochains légumes. En parallèle j’ai planté des arbres (de toutes tailles) pratiquement tous les jours et j’espère avoir des nouvelles d’eux ! Suite à une demande du gouvernement Portugais en prévention des risques d’incendie, nous avons aussi dû nettoyer une partie de végétation sauvage très proche de la maison. Bien que le projet de base ne soit pas vraiment sensé (y a toujours des monocultures d’eucalyptus dans tout le Portugal), cela va permettre de disposer de nouveaux terrains.

Bref, cet endroit est véritablement géré en mode permaculture et a été très inspirant pour moi.

J’y ai passé 3 super semaines et je remercie Michael pour son accueil et tout ce qu’il m’a transmis !

Comme d’habitude je vous laisse avec quelques liens et plusieurs photos.

Casa dos Amigos :

Prochaine étape : … encore du Portugal 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *